Navigation Menu

Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Atelier Smart Phone

mars 14 @ 16 h 00 min - 18 h 30 min

Atelier Smartphone par Severine Sajous

Samedi 14/03/2020 et dimanche 15/03/2020 de 16h00 à 18h30

 

Association Jungleye

Jungleye est une association dont le but est de recueillir une mémoire visuelle et transitoire du voyage d’exil afin de donner une voix aux migrants et aux réfugiés. Les images et les histoires recueillies dans ce projet de photographie participative sont produites par les communautés déplacées elles-mêmes. Aspirant à une société plus unie et plus pacifique, ce projet est basé sur deux aspects :
1 L’accès à la culture et la valorisation des talents et des compétences de chacun afin de favoriser la reconstruction personnelle dans les situations post-traumatiques.
2 La sensibilisation de la société civile à la question migratoire et aux conditions de vie des communautés déplacées afin de promouvoir la stabilité sociale.

Dans le contexte migratoire actuel, alors que de nombreuses organisations répondent aux besoins fondamentaux des migrants et des réfugiés, les avantages et l’importance d’un meilleur accès à la culture sont souvent mis de côté. Dans ce contexte, nous nous engageons à donner aux communautés déplacées un plus grand accès à la culture basé sur l’apprentissage artistique et la pratique collective. L’objectif global de nos activités éducatives et culturelles est de donner aux réfugiés eux-mêmes une voix narrative, en leur donnant les outils que d’autres, jusqu’à présent, utilisaient pour écrire leur histoire à leur place.

Jungleye

Jungleye is an association whose goal is to collect a visual and transitive memory of the exile journey in order to give a voice to migrants and refugees. The images and stories gathered in this participatory photography project are
produced by the displaced communities themselves. Aspiring to a more united and peaceful society, this project is based on two aspects:
1 Access to culture and the enhancement of talents and skills of each in order to promote personal reconstruction in posttraumatic situations.
2 Raising awareness among the civil society about the migratory issue and living conditions of displaced communities in order to promote social stability.

In the current migratory context, while many organizations respond to the basic needs of migrants and refugees, the benefits and importance of better access to culture are often sidelined. In this context, we are committed to giving displaced communities greater access to culture based on artistic learning and collective practice. The overall objective of our educational and cultural activities is to give the refugees themselves a narrative voice, giving them the tools that others, until now, used to use to write their story for them.

 

Jungleye A MIGRANT PHOTOGRAPHY COLLECTIVE

A partir de novembre 2015, Jungleye a lancé un projet de photographie participative dirigé par Séverine Sajous, photographe, et Julie Brun, architecte, dans le camp de réfugiés et de migrants situé à Calais, en France, largement connu sous le nom de “Jungle”. Tout en apprenant de manière ludique l’art de la photographie, les migrants “révèlent” leur propre expérience.

Starting in November 2015, Jungleye launched a participatory photography project headed by Séverine Sajous, photographer, and Julie Brun, architect, at the refugee and migrant camp located in Calais, France, widely known as the “Jungle.” While playfully learning the art of photography, migrants « reveal » their own experience.

Approach

The aim of Jungleye is to use participatory photography as a tool allowing refugees and asylum seekers to reflect, share, learn and express their experiences in a way that is empowering them and valuable and thought-provoking to the host community and society in general.
In November 2015, the photographer Severine Sajous and the architect Julie Brun launched the Jungleye project inside the migrant camp situated on the edge of the French city of Calais, popularly known as The Jungle. At that time the people living in The Jungle were mostly all men who were all trying to make their way from mainland Europe to England, through the Channel Tunnel. They established a base in The Jungle and began teaching a group of the young men photography. Together they made pictures which the printed as postcards and made widely
available in the city of Calais. The images and corresponding captions were sometimes bleak, sometimes uplifting, sometimes comical, and always emotional and moving. With these postcards they hoped to shorten the distance between the residents of Calais and those in The Jungle.
Today, the association continue to promote the voice of displaced communities across Europe and the Middle-East. Aspiring to a more united and peaceful society, this project is based on four main objectives:

Reduce the gap between host communities and migrant communities in Europe.

Give access to art and culture as an expression tool.Enhance existing talents and skills.
Raise awareness among the civil society about the migratory issue and living conditions of displaced communities.

Approche

L’objectif de Jungleye est d’utiliser la photographie participative comme un outil permettant aux réfugiés et aux
demandeurs d’asile de réfléchir, de partager, d’apprendre et d’exprimer leurs expériences d’une manière qui leur
donne du pouvoir et qui soit utile et stimulante pour la communauté d’accueil et la société en général.
En novembre 2015, la photographe Severine Sajous et l’architecte Julie Brun ont lancé le projet Jungleye à
l’intérieur du camp de migrants situé en bordure de la ville française de Calais, communément appelé “La Jungle”. À l’époque, les habitants de la Jungle étaient pour la plupart des hommes qui tentaient tous de se frayer un chemin de l’Europe continentale vers l’Angleterre, par le tunnel sous la Manche. Ils ont établi une base dans la Jungle et ont commencé à enseigner la photographie à un groupe de jeunes hommes. Ensemble, ils ont réalisé des photos qui ont été imprimées sous forme de cartes postales et largement diffusées dans la ville de Calais. Les images et les légendes correspondantes étaient parfois sombres, parfois édifiantes, parfois comiques, et toujours émouvantes et émouvantes. Avec ces cartes postales, ils espéraient raccourcir la distance entre les habitants de Calais et ceux de la Jungle.
Aujourd’hui, l’association continue à promouvoir la voix des communautés déplacées à travers l’Europe et le
Moyen-Orient. Aspirant à une société plus unie et plus pacifique, ce projet repose sur quatre objectifs principaux :
Réduire le fossé entre les communautés d’accueil et les communautés de migrants en Europe.
Donner accès à l’art et à la culture en tant qu’outil d’expression.
Valoriser les talents et les compétences existants.
Sensibiliser la société civile à la question migratoire et aux conditions de vie des communautés déplacées.

 

Evenement porté dans le cadre du projet Africa Taba’Talent à destination des bénéficiaires pour qui l’atelier sera gratuit.

Détails

Date :
mars 14
Heure :
16 h 00 min - 18 h 30 min

Lieu

Tabadoul
19 rue Magellan
Tanger, 90000 Morocco
Téléphone :
+212539371978

Organisateur

Tabadoul