Les cours de langue malgré leur connotation non artistique, vont faciliter grandement l’inclusion et l’intégration sociale. La première barrière pour engranger une collaboration, un échange entre jeunes artistes est la langue. Alors nous avons mis en place deux cours de langue hebdomadaire : l’arabe dialectal, le darija et le français. Les participants en parallèle de leur projet artistique, ont pu développer leurs capacités orales et/ou écrites en expression française. 

Darija

L’intégration sociale dans un pays se démontre avant tout par l’envie d’en apprendre la langue. La ville de Tanger est surnommée la porte de l’Europe, elle connaît un brassage des cultures important. Assurer une meilleure communication met en évidence la volonté des participants non marocains à vouloir une rencontre avec d’autres cultures. C’est pourquoi les cours de darija ont été mis en place pour les participants au projet non marocains.

Français

Leur détermination et leurs participation régulière au cours permettent de démontrer d’un réel intérêt pour des cultures différentes. Le cours de français s’adresse à des marocains pour susciter chez eux la curiosité d’autres cultures comme celles d’autres jeunes du projet Africa Taba’talent dont la langue première est le français.