Navigation Menu

Chargement Évènements

« Tous les Évènements

 Atelier de danse Tarantelle

novembre 28 @ 18 h 30 min - 20 h 30 min

Jeudi 28 Novembre 18h30

 Atelier de danse Tarantelle

CRETA A TANGER
A Tanger, le spectacle sera présenté à l’espace TABADOUL , un salon international de l’audiovisuel. Un espace polyvalent créé pour promouvoir les artistes contemporains et les échanges culturels entre Tanger, le Maroc, l’Europe et le reste du monde. Tabadoul est une scène, une plateforme, une plate-forme, un lieu d’expression ouvert au débat et à l’échange d’idées. Avec un programme fortement tournée vers la création contemporaine, la vocation de Tabadoul est celle d’être une structure au service des arts. Tabadoul est la seule salle indépendante de Tanger qui travaille depuis 6 ans sur les échanges internationaux, notamment dans le domaine de la musique, a aussi récemment développé le pôle danse. Le salon CRETA au TABADOUL permettra à l’association marocaine de se développer dans le domaine de la danse, d’attirer l’attention du public multiculturel, composé principalement de jeunes. De plus, le spectacle sera une occasion unique pour les jeunes danseurs en résidence à TABADOUL de découvrir un nouveau langage artistique qu’ils ne pouvaient voir nulle part ailleurs.

 

ATELIER
L’atelier s’adresse aux danseurs passionnés, amateurs ou expérimentés, a partir de 15ans . Les thèmes abordés dans le CRETA ont conduit Martella à travailler avec des femmes dans différentes parties du monde: au Caire (Egypte), elle a animé un atelier avec des femmes victimes de violence dans le Sud-Soudan, au Yémen dans l’Erythrée, avec des migrants et des réfugiés politiques, par l’intermédiaire de “Malazy. Mon espace paisible”. L’atelier s’adressait aux femmes victimes de violences en utilisant la musique et de la danse comme moyen de soutien aux processus d’intégration des populations migrantes issues de pays en guerre, par exemple. Le travail final de l’atelier a été intégré au salon CRETA. A Calcutta, Maristella a organisé des ateliers avec les artistes du Tantidharti Festival dirigé par Parvathy Baul et les Indiennes en résidence.

Le projet a été développé en collaboration avec : Tadamon – Le Conseil multiculturel égyptien pour l’éducation et la formation tout au long de la vie Refugees and IICI Consulting Company in Egypt, Tantidhatri Festival in India.

Pour poursuivre ce voyage, à l’occasion du salon de Tanger, Maristella Martoella animera un atelier de danse pour les femmes suivies par l’association 100% MAMANS ( https://centpourcentmamans.com/), une organisation marocaine qui promeut l’inclusion sociale des mères célibataires, et leurs enfants, sur la base de ces principes : Tolérance et liberté, Non-violence, éco-solidarité et solidarité partage, Égalité et justice, Dignité, Participation.

100% MAMANS a été fondée en 2006 à Tanger. Depuis lors, plus de 1 500 mères célibataires et autant d’enfants
ont été accompagnés par l’association, à différents niveaux de leur parcours. De plus, Maristella travaillera avec des enfants en résidence au Tabadoul. Les participants dirigés par Maristella Martella travailleront sur les thèmes qui ont incité la danseuse et la musicienne à créer le CRETA, une recherche ouverte, qui se nourrit des réalités dans lesquelles il vit : la femme dans le monde. La société contemporaine, la communauté qui soutient et marginalise les violences domestiques, la solitude et le besoin de soutien. Les ateliers se dérouleront dans l’espace  Tabadoul.

MARISTELLA MARTELLA ( http://www.maristellamartella.it/)
Chorégraphe, danseuse et interprète d’ethno-danse contemporaine ; Directrice de la compagnie Tarantarte. Depuis 2001, elle est impliquée dans le mouvement culturel et artistique Pizzica et la Tarentelle italienne, fondé avec Eugenio Bennato à la Taranta Power School de Bologne, une des premières écoles de Tarentella en Italie. Elle approfondit une recherche chorégraphique et théâtrale sur l’art de la danse. Tarantismo salentino et sur les danses et les rituels de l’époque Méditerranéenne, à travers les nombreuses résidences au Maghreb, participant aux rituels de danse et musique. Elle participe en permanence à des résidences artistiques et pédagogiques en Tunisie, Maroc, France, Italie, Egypte. En 2009, elle a fondé la société Tarantarte qui avec sa danse théâtrale croise des éléments populaires du sud de l’Italie avec des éléments du monde méditerranéen ; approfondit les aspects symboliques, iconographiques, littéraires, mythologiques et rituels du Tarantisme et offre une interprétation chorégraphique et visionnaire, entièrement féminine. Au fil des ans, la compagnie s’est produite en Italie et à l’étranger avec le Orph productions. Mystères anciens et tarantismes, Furies et Faune, Taràn – Tarente de l’Amour de Trance Euphoria Struggle, South Pass, Kore Esnemble, Introduction en Corée et en Crète. Avec le soutien du Teatro Pubblico Pugliese et de Puglia Sounds, la Compagnie se lance dans plusieurs projets d’envergure : tournées internationales en Pologne, France, Luxembourg, Egypte, Jordanie, Allemagne, Espagne et Maroc.

En tant qu’enseignante, Maristella Martella donne des ateliers de danse et chorégraphie apportant son format Taranta Atelier dans des écoles professionnelles de danse, en Italie et à l’étranger.

Parmi les derniers projets éducatifs à l’étranger mène le Taranta Atelier au Caire, en collaboration avec Orient Productions, dans le cadre du projet MINNA, et crée un spectacle avec un groupe de 20 artistes égyptiens au Falaki Theater. De 2013 avec l’Ass. Tarantarte organise deux fois par an la résidence artistique-didactique Danser la Terre. En collaboration avec Teatro Pubblico Pugliese et Puglia Sounds dansent dans le spectacle d’inauguration de l’exposition du Festival des Musiques Sacrées de Fès  au Maroc en 2016, mis en scène par Alain Weber avec
Cinzia Marzo et les femmes berbères de Tafraoute. Danseuse soliste du Festival La Notte du Taranta depuis 2006, chorégraphe des danses du concert final dans les éditions directes par les maîtres Ludovico Einaudi, Goran Bregovic et Giovanni Sollima. Dans l’edidtion 2015 de Phil Manzanera participe en tant que danseuse sous la direction du maître chorégraphe Roberto Château. Chorégraphie de productions vidéo : le film Kore. La danse de Perséphone réalisé par Azzurra Lugari et avec le soutien du CNC de Paris et de France TV, prod.
Oléo film (2013) ; clip vidéo Mamma Sirena d’Officina Zoé réalisé par Edoardo
Winspeare (2016).

Participe à divers projets multidisciplinaires en tant que chorégraphe, participe au spectacle Towards Earth – To those who come from the sea de Mario Perrotta et de l’association Projet Passione 2019. Plusieurs collaborations de Maristella avec des musiciens et compositeurs : le spectacle Passo a Sud, avec la musique live d’Officina Zoè ; le spectacle de Crète avec la musique électronique de l’Officina Zoè. le compositeur Gabriele Panico ; avec Antonio Infantino dans les spectacles Furia et Fauini et Taram, et d’autres. En 2018, elle est la créatrice du projet Dance the Myth, un cycle de laboratoires de recherche sur la danse au Musée Castromediano de Lecce, inspiré des collections archéologiques de la ville de Lecce. Collaboration avec le Teatro Pubblico Pugliese et Il Polo Biblio-Museale di Lecce. Elle se produit dans plusieurs festivals internationaux, dont le Festival Oriente Occidente (Italie), Festival Musiques Scarées (Maroc), WOMAD (Royaume-Uni), Tantidhatri (Inde). Elle a collaboré avec plusieurs artistes de renommée internationale : Goran Bregovic, Fathy Salama, Lucio Dalla et d’autres.

 

Tarifs :

60dhs +25ans

20dhs -25ans

Snack et boissons sur place

Détails

Date :
novembre 28
Heure :
18 h 30 min - 20 h 30 min

Lieu

Tabadoul
19 rue Magellan
Tanger, 90000 Morocco
Téléphone :
+212539371978

Organisateur

Tabadoul
Téléphone :
+212 5393-71978
E-mail :
info@tabadoul.org
Site Web :
www.tabadoul.org