8-9-10 mars

Italie, Cultures, Méditerranée

Dans le cadre du programme « Italie, Cultures, Méditerranée », l’Ambassade d’Italie à Rabat, le Consulat Général d’Italie à Casablanca et l’Institut Culturel Italien de Rabat en collaboration avec Tabadoul sont heureux de vous convier au programme :

Programme

Jeudi 8 mars

18h-19h Atelier de tambours par Francesca Del Duca

L’atelier de tambours part des règles de base de la technique et connaissances musicales qui constituent l’âme de la tradition musicale du Sud de l’Italie comme le tambour – instrument roi de cette musique antique.

Ici Francesca nous propose de traverser l’immense tradition du Sud de l’Italie pour arriver inévitablement aux rythmes du bassin méditerranéen, de l’Afrique et des autres Sud du monde.

durée : 1:30

public : tout public, initié et profanes à partir de 6 ans

prix : 10 dhs

19h-20h Atelier de danse taranta 10 dhs

Les pas, la posture, les chorégraphies et l’utilisation des castagnettes italiennes (nacchere) ce cours de danse est lié à l’anthropologie du tarentisme, phénomène de transe, qui permet aux participants de se plonger corps et âme de façon originale dans le suggestif univers des danses du Sud de l’Italie,

 

durée : 1:30

public : tout public, danseurs et profanes à partir de 6 ans

prix : 10 dhs

 

Vendredi 9 mars

20h30 : concert Eugenio Bennato Da che Sud è Sud au Palais Moulay Hafid organisé par Tabadoul en collaboration avec l’Institut Italien de Culture de Rabat et le Ministère des Affaires Etrangère italien

Sur invitation, possibilité de retirer les invitations à Tabadoul avant le mercredi 7 mars

 

Samedi 10 mars

19h00 Projection Lezioni di Tarantella rencontre avec l’univers musical de la taranta

20H30 workshop Eugenio Bennato rencontres Méditerranéennes Taranta Power

Eugenio Bennato guitares et voix

Sonia Totaro voix et danse

Francesca Del Duca percussions et voix

Entrée projection et workshop : 60 dhs – 10dhs – de 25 ans

 

Ce workshop est une exposition générale des formes de musique thérapeutique contre la morsure de la tarentule encore vivante dans le Sud de l’Italie. Une attention particulière est donnée aux techniques de percussions et au pas de la danse sans oublier les techniques de composition contemporaine qui se développent sur l’étude des formes traditionnelles. Le sens de la musique ethnique italienne sera ensuite élargi vers un horizon méditerranéen, en commençant ainsi un nouveau parcours musical qui le portera avec une intensité particulière en Afrique.
Taranta Power est le soulignement d’un moment créatif qui est en train de se dérouler intensément aux alentours de l’an 2000. La légende de la Taranta libère encore de l’énergie, et pousse à la dance les nouvelles générations du sud et du nord, et le pas de la tarentelle guide les musiciens, les artisans, les peintres, les écrivains vers des sentiers jamais parcourus auparavant, où se retrouvent les signes et les visages d’une histoire millénaire, et au même temps les pulsations d’un présent qui regarde surtout la confrontation et le contact entre les peuples.

La Taranta est donc un instrument de communication, c’est un signe artistique italien qui représente naturellement notre origine et notre culture partout au monde, une synthèse spectaculaire et représentative de notre histoire et de notre légende. Ce parcours est mure pour s’élargir vers une confrontation avec les autres cultures limitrophes et à colloquer la musique populaire italienne au centre de la zone de la méditerranée avec un échange créatif avec les rythmes et les instruments de tous les pays méditerranéen, du Maroc à l’Algérie, de l’Espagne au Liban, de la Grèce à la Turquie.
Eugenio Bennato
Eugenio Bennato fonda dans les années soixante la Nouvelle Compagnie du Chant Populaire, le premier et plus important groupe de recherche ethniques et revival de la musique populaire du sud de l’Italie qui réalisa des tournées mondiales de grands succès.

En 1976 il fonda MUSICANOVA avec Carlo d’Angiò, et il réalisa de nombreux LP de succès. En 1998 il fonda avec la collaboration de Silvia Coarelli le mouvement « Taranta Power » qui, dans le sillage de l’intérêt extraordinaire et renouvelé de l’énorme jeune public pour le rythme de la Taranta rituelle, il propose de nouveaux chemins de créativité artistiques et marque une fracture avec la vieille méthode d’interpréter la musique populaire italienne.

La tournée mondiale Taranta Power d’Eugenio Bennato est partie en 1999 et elle a rejoint tous les coins du monde. En juin 2002 avec le disque et la tournée « Che il Mediterraneo sia », il a élargi le sens de la musique ethnique italienne vers un horizon méditerranéen, en commençant ainsi un nouveau parcours musical qui le portera avec une intensité particulière en Afrique.

Son voyage se poursuit actuellement avec « Da che Sud è Sud »